Bandeau inférieur

Découvrir Villers/Histoire/Les temps modernes

Les temps modernes

LES TEMPS MODERNES

Après la guerre de Cent Ans, plusieurs familles nobles vont se succéder à la seigneurie de Villers-Bocage : tout d’abord, les Goyon dans la seconde moitié du XV ème siècle, puis les Roncherolles au XVI ème siècle. Dans le courant du XVI ème siècle, les guerres de Religion eurent peu de retentissement à Villers-Bocage et dans ses environs proches.
 
Au XVII ème siècle, la famille de Morin réunit les terres des paroisses de Saint-Martin et de Saint-Germain de Villers. C’est à cette famille que nous devons la construction du château actuel aux environs de 1630. Ce dernier semble avoir eu quatre tourelles à l’origine. Deux auraient été détruites au moment de la construction de l’aile droite vers 1765-1769.

Chateau de Villers-BocageChâteau de Villers-Bocage

Au cours du règne de Louis XV, la querelle des Jansénistes contre les Jésuites a déterminé un événement important à Villers-Bocage : la fermeture du prieuré de l’hospice créé par Jeanne BACON, 350 ans plus tôt et administré depuis 1643 par des sœurs Bénédictines. Suite à des prises de position jansénistes de l’évêque du diocèse entre 1720 et 1730, des discordes se font jour entre les religieuses du prieuré. Une mauvaise gestion administrative ajoutée à cette querelle religieuse amène une fermeture du prieuré par l’évêque, en 1749, ce qui n’empêche pas l’hospice de continuer à remplir sa mission.

En 1722-1726, la population de Villers-Bocage atteignait 1453 personnes. Jusqu’en 1750, il n’est question que du chemin de Caen en Bretagne ou grande Rue, des rues Saint-Martin et Saint-Germain, du chemin de la Fontaine Pourrie, du chemin du Maudray, du Pied Fourchu, du marché de Villers-Bocage, du chemin aux Charbonniers, etc… (Noms existants encore aujourd’hui). La grande route fut construite aux environs de 1750 ; la route de Bayeux par Tilly en 1770. Ces aménagements provoquèrent des constructions nouvelles et le développement des affaires. Le 10 mai 1777, Joseph II, Empereur d’Allemagne et frère de la Reine de France, vint à Caen et c’est à Villers-Bocage qu’il coucha incognito. Les "Le Vicomte" furent seigneurs de Villers pendant tout le  XVIII ème siècle jusqu’à la fin de la Révolution. Ils vendront alors leurs terres à Pierre-Jacques Grandclos-Meslé, armateur à Saint-Malo.

Hospice de Villers-Bocage, avant 1944Hospice de Villers-Bocage, avant 1944