Bandeau inférieur

Découvrir Villers/Histoire/La révolution

La révolution

LA REVOLUTION

Lors de la période révolutionnaire, la cité de Villers-Bocage ne connut pas d’événements importants et marquants. Cependant, elle n’échappa pas totalement aux troubles inhérents à cette période tumultueuse.
 
Au début de cette période, un personnage local marqua à sa façon le début de cette période charnière de notre histoire. Pierre Lévêque (1733-1803), curé de Tracy-Bocage, qui était professeur à l’université de Caen et qui fut doyen de Villers-Bocage, était l’un des douze députés représentant le bailliage de Caen aux Etats Généraux de 1789. Rappelons qu’à la séance d’ouverture des Etats Généraux le 5 mai 1789 à Versailles, il y avait environ 1200 députés au total.

Dès novembre 1790, les prêtres sont invités à adhérer à la constitution civile du clergé. Dans le canton de Villers-Bocage, un seul prêtre accepta de prêter serment à la Constitution. Dans ce contexte un événement dramatique eut lieu à Villers-Bocage dans la nuit du 16 au 17 février 1796, des chouans de l’armée catholique et royale de Normandie commandée par Frotté viendront s’emparer de deux prêtres assermentés de Saint-Georges-d’Aunay pour ensuite les assassiner sur la route de Villers-Bocage.

Sans culottes. Sans culottes.

Sous la Terreur, un ’’Comité Vigilant’’ désignera des délégués pour veiller sur les scellés posés au nom de la nation sur le château de Grandclos Meslé et demandera la suppression de la croix qui existait dans la cour de l’ancienne communauté.

A la fin de cette période la population de Villers-Bocage est de 1229 habitants en 1796-1797 et de 1121 en 1798-1799. On y trouve des professions diverses : marchands de bestiaux, maréchaux-ferrants, aubergistes, marchands de cidre et de vin, bouchers, boulangers, marchands de grains, marchands de draps et de robes, teinturiers, marchands de sabots et cordonniers, marchands de bois, quincaillers, étaliers et chaudronniers, serruriers, horlogers, marchands de braise et colporteurs, puis des professions libérales telles que notaires, huissiers, officiers de santé, pharmaciens et apothicaires, officiers vétérinaires et maîtres de poste aux chevaux…