Bandeau inférieur

Découvrir Villers/Histoire/La reconstruction

La reconstruction

LA RECONSTRUCTION

Suite à la bataille du 13 juin 1944 et aux bombardements dévastateurs de la fin juin 1944, le bourg est détruit aux 9/10. Sur les 520 habitations recensées avant la guerre, 480 sont détruites et 40 sont endommagées. 27 victimes civiles sont dénombrées.

Au début d’octobre 1944, la vie se réorganise. La mairie est installée dans une cave, le marché reprend vie tant bien que mal le mercredi et le samedi. En vue de la reconstruction, le déblaiement, premier travail à effectuer, dura près de trois ans. Pendant de longues années, le logement resta le problème n° 1. Des baraquements provisoires furent réalisés dans la zone non aedificandi – principalement sur le boulevard Joffre et sur la route d’Aunay-sur-Odon – de manière à ne pas gêner la reconstruction. Par parrainage, la ville de Brioude en Haute-Loire apportera un soutien aux habitants de Villers-Bocage lors de sa reconstruction.

Petit à petit, Villers-Bocage va retrouver son visage actuel. Les architectes Pierre Dureuil et Léon Réme élaborèrent les plans d’urbanisme et M. le Sauter conçut les principaux édifices publics. Cette période de la reconstruction dura de 1948 à 1960.

Ilot de la rue Pasteur en cours de reconstruction, 1949Ilot de la rue Pasteur en cours de reconstruction, 1949